Google+

Prospecter les marchés publics (1ère partie)

Prospecter les marchés publics (première partie)

Lorsqu’on est consultant, on est toujours à l’affût de nouvelles missions. Pourtant, on pense rarement à explorer la piste des marchés publics.
C’est dommage, car il y a là quantité de missions à décrocher, comme l’explique Caroline Petit, directrice de l’agence RH-Solutions de Marseille, dans un dossier dont nous publions la première partie ce mois-ci.

 

Des besoins qui augmentent

Répondre à un appel d'offres

Répondre à un appel d’offres

« La commande publique représente un potentiel d’affaires important pour les consultants. Les collectivités locales et territoriales ont de plus en plus recours à des prestataires extérieurs », observe Caroline Petit.

La raison en est simple : « Les acteurs publics sont soumis à de fortes contraintes budgétaires. Ils n’ont plus d’argent pour embaucher, ce qui les contraint à externaliser une part croissante de leurs besoins ».

 

De multiples spécialités concernées

Ce phénomène d’externalisation ne touche pas que les marchés d’achat d’équipements, de travaux, d’entretien. Les fournitures de prestations intellectuelles sont également concernées.

Cela recouvre de nombreuses activités :

  • services informatiques,
  • formation,
  • recrutement,
  • communication, événementiel,
  • conseil juridique,
  • certification environnementale…

En 2011, ces prestations de service ont totalisé près de 40 % du montant global de la commande publique, selon l’Observatoire économique de l’achat public. C’est dire !

 

Des marchés plus accessibles qu’on ne le croit

Réussir son approche des marchés publics

Réussir son approche des marchés publics

« Contrairement à ce qu’on croit, ces marchés ne sont pas réservés aux entreprises d’une certaine taille, explique Caroline Petit. Un consultant solo peut parfaitement candidater par l’intermédiaire de sa société de portage ».

C’est justement là un des avantages du portage salarial : pouvoir bénéficier, en tant qu’indépendant, de la « force de frappe » d’une société présentant toutes les garanties de représentation et de solidité financière requises.

 

Un formalisme allégé en dessous de 15 000 €

Autre bonne nouvelle : l’accès aux marchés publics ne relève pas forcément du parcours du combattant.

« En dessous d’un certain montant, les procédures ne sont pas compliquées à gérer », constate Caroline Petit. En effet, sous la barre des 15 000 € HT, la personne publique est libre de contracter avec le prestataire de son choix, en dehors de tout formalisme imposé. Ce qui allège le poids des procédures. « Dans ce cas, la fourniture d’un simple devis peut suffire », explique Caroline Petit.

 

Souvent, les compétences priment sur le prix

Lorsqu’une collectivité procède à un appel d’offre, elle prend sa décision sur la base de plusieurs critères : le contenu de la prestation bien sûr, les références du prestataire, le prix demandé, les délais annoncés…

Portage salarial et marché public

Mission de consultant dans le cadre d’un marché public

« Bien souvent, ce n’est pas le prix qui compte le plus, mais le profil et les compétences du prestataire », constate Caroline Petit. Les consultants qui possèdent une expertise en rapport avec le besoin exprimé et de bonnes références dans leur domaine ont donc toutes leurs chances de remporter l’affaire.

Reste, bien sûr à identifier ces marchés et à candidater…
Deux points essentiels, qui seront abordés en détail le mois prochain, dans la seconde partie de ce dossier.
Le précédent article sur le sujet (partie 1) est à lire ici.

RH Solutions / Novembre 2014 / Témoignage expert
Auteur : Thibault Bertrand
Crédit photo : http://www.publictendering.com/gallery/lili-archi.jpg

Pour en savoir plus :

RH Solutions MARSEILLE, 63 rue de Forbin, La Joliette 13002 MARSEILLE, Tel: 04 91 10 82 77

RHS MARSEILLE

Caroline PETIT RHS-MARSEILLE

 

Les commentaires sont fermés.

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS