Google+

Passer de consultant en SSII à consultant freelance ? (Partie 2/2)

Passer de consultant en SSII à consultant freelance ? (Partie 2/2)
Par Maxence Bernard -RH Solutions Yvelines-

(…)

3)    Mettre en visibilité d’autres compétences que la technique pure

Travailler en SSII ? Etre Indépendant ?

Travailler en SSII ? Être Indépendant ?

 

Les experts en technologie pullulent sur le marché de l’emploi.
.NET, Java, PHP, Oracle… : les consultants compétents sur ces technologies ne manquent pas, d’autant plus que des dizaines de milliers d’ingénieurs en TIC sortent des écoles chaque année et viennent grossir les rangs.

Votre valeur ajoutée, en tant que consultant freelance, doit provenir d’autres critères :

•    Le fonctionnel :
mettre en avant vos expériences ou compétences fonctionnelles / métiers aura une valeur bien plus importante aux yeux des clients car cela voudra dire que vous pourrez travailler directement avec les MOA / AMOA, vous aurez acquis les codes et langages métiers.
•    La communication : tous les DRH le disent : entre deux consultants ayant des compétences techniques similaires, celui qui aura le plus de facilités à communiquer, convaincre, écouter, utiliser son intelligence émotionnelle, aura le plus de chance d’être sélectionné.
•    Vos expériences extra-professionnelles : ne lésinez pas vos expériences associatives ou sportives qui peuvent vous faire sortir du lot. Pour preuve : le CV citoyen proposé par le Syntec met clairement en avant ce type d’expériences

  4)    Savoir se vendre
La démarche de prospection commerciale n’a rien d’inné.

Elle se travaille. Il est rare que les cadres, consultants, formateurs, aient l’habitude de se vendre en tant qu’offreur de services avant de devenir freelances. Aussi, un coaching, individualisé ou en groupe, est souvent recommandé.

  • Savez-vous fixer vos tarifs et les négocier avec un client ?
  • Savez-vous prospecter par téléphone ?
  • Démarcher dans des salons professionnels?
  • Maitrisez-vous le elevator pitch ?…

Si au moins une réponse à ces questions est « non », n’hésitez pas à vous faire aider de formateurs spécialisés.  Certes, ce ne sera souvent pas gratuit, mais il faut savoir ce que l’on veut. Si vous voulez vraiment devenir indépendant, il s’agit de s’en donner les moyens.

 5)    Opter pour le bon statut
   

Pour terminer, renseignez-vous également sur les différents statuts à votre disposition pour devenir freelance.
En France, vous avez de multiples possibilités :

  • devenir auto-entrepreneur,
  • créer sa société (société individuelle, EURL, SASU…) ou bien
  • le portage salarial.


Chaque statut a ses avantages et inconvénients. Certains sont plus contraignants que d’autres. Il faut reconnaître que le portage salarial séduit de plus en plus, car il allie la sécurité du salariat et les avantages de l’indépendant.
Sachez que chaque directeur d’agence RH Solutions anime régulièrement des Réunions d’Informations gratuites, afin d’expliquer les différences entre ces statuts et faire un focus sur le portage salarial.

N’hésitez pas à vous inscrire ! Nous serons ravis de vous rencontrer.

En savoir plus :

L’auteur :

MAXENCE BERNARD : Directeur RHS-YVELINES

MAXENCE BERNARD : Directeur RHS-YVELINES

Maxence Bernard, Directeur de l’agence RH Solutions des Yvelines. Ingénieur de l’école Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Bourges (spécialité Sciences et Technologies de l’information). Diplômé d’un MBA à la Sorbonne Graduate Business School (IAE de Paris). Il a débuté sa carrière comme chef de projets chez Orange puis à des postes variés de technico-commercial chez Microsoft. Son credo : « proximité, transparence et qualité de service pour promouvoir les talents de chacun! »

 

Les commentaires sont fermés.

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS