Google+

Portage salarial ou intérim, quelle formule choisir ?

CONSEIL D\’EXPERT

 

Travailler à son rythme, dans un cadre souple, tout en bénéficiant des avantages du salariat, c’est possible.

 

Il existe deux moyens d’y parvenir :d’un côté le portage salarial, de l’autre l’intérim.

Ces deux formules, même si elles reposent sur un socle juridique commun – le statut salarié – sont pourtant bien différentes sur le fond. Voici ce qui les distingue fondamentalement, au regard de 4 critères essentiels.

 

– Cadre d’intervention

Dans le cas de l’intérim, l’objectif, généralement, est de remplacer un salarié absent ou de faire face à un surcroît temporaire d’activité.

Les compétences demandées sont proches de celles dont dispose le client en interne.

 

Dans le cadre du portage, le champ d’intervention est bien plus large. Outre les situations précédentes, cette formule permet au client de s’offrir les compétences d’un expert, dans un domaine qu’il ne maîtrise pas, pour une mission bien spécifique.
Un exemple parfait pour illustrer ce type de mission est l\’activité des consultants "managers de transition".

 

– Lien hiérarchique

Alors que l’intérimaire est hiérarchiquement subordonné à son employeur, le consultant en portage ne l’est pas.

Juridiquement, il ne dépend que de sa société de portage.

Il garde donc une parfaite indépendance dans la gestion de son temps, de son organisation.

Ainsi, bien sûr, que la possibilité de travailler conjointement pour plusieurs clients en même temps.

 

– Propriété de la clientèle

Avec l’intérim, c’est l’agence de placement qui traite, négocie et contracte directement avec l’entreprise cliente.

En revanche, dans le cadre du portage, c’est le consultant qui est en prise directe avec elle.

Contrairement à l’intérimaire, le porté est donc pleinement propriétaire de sa clientèle et partie prenante des conditions dans lesquelles il souhaite inscrire la relation.

 

– Montant de la rémunération

Dans le cadre de l’intérim, la rémunération est basée sur la grille salariale de l’entreprise cliente. La marge de manoeuvre est nulle. Dans le cadre du portage, tout est négociable : tarif journalier, forfait, frais de missions, success fees… La rémunération du consultant est de ce fait potentiellement beaucoup plus attractive.

 

RH Solutions 2011, Thibault Bertrand.

Les commentaires sont fermés.

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS