Google+

Six mois en portage dans une start-up

Interview de consultant – RH Solutions Poitiers & La Rochelle – Dirigeante : Christine Bellin

Effectuer une mission pour une start-up, ce n’est pas la même chose que de travailler pour une entreprise lambda. Tout va très vite, l’autonomie est la règle, les horaires sont à géométrie variable.

Guillaume M., un informaticien spécialisé dans la « Business Intelligence», a vécu cette expérience durant 6 mois entre Poitiers et la Rochelle -via le portage salarial-.

Une rencontre, un contrat

consultant freelance

consultant freelance

Dans les start-up, le temps est un facteur déterminant. Il faut aller vite. Y compris en matière de recrutement. Souvent, ça se passe par le bouche à oreille. Parfois, à l’occasion d’une rencontre fortuite.

C’est ce qui est arrivé à Guillaume. « J’ai rencontré mon client un peu par hasard, chez un donneur d’ordre commun, explique-t-il. Le contact est bien passé, il m’a proposé une mission ».

Pendant 6 mois, Guillaume a été chargé de concevoir et formaliser des offres sur mesure dans le domaine de la « Business Intelligence » – une expertise qui consiste à rendre lisible et exploitable la foule d’informations contenue dans les bases de données des entreprises.

La révolution permanente

Une start-up, c’est une sorte de laboratoire à idées. « Contrairement à une entreprise classique dont les produits et services sont déjà éprouvés, beaucoup de choses restent à inventer, la situation évolue en permanence, il faut être flexible, réactif et s’adapter rapidement », témoigne Guillaume. De même, l’organisation, ainsi que les effectifs, sont en perpétuelle évolution. « Au début, je travaillais seul avec le fondateur, puis trois stagiaires sont arrivés, ensuite deux CDI ont été recrutés, après les stagiaires sont partis, d’autres les ont remplacés… », raconte Guillaume. Dans ces conditions, mieux vaut suivre pour savoir qui fait quoi !

 Autonomie de rigueur

C'est stimulant

C’est stimulant

Autre spécificité : chacun dispose d’une forte autonomie. « Il y a une absence de hiérarchie dans le management, observe Guillaume. Contrairement aux autres entreprises où il y a un N+1, un N+2, des réunions d’équipes, des points d’étape, un suivi de mission, là au contraire, tout est très informel.

Chacun travaille sur sa partie, on improvise des points à chaud au jour le jour, il n’y a pas toujours de référent disponible pour faire le point.

Résultat, il faut  savoir s’organiser seul, être imaginatif et proactif. Cette situation n’est pas toujours très confortable, car il y a des moments où le cap tracé est un peu flou, mais c’est très stimulant ».

 

Être disponible quand il le faut

Dans une start-up, la charge de travail n’est pas lissée dans le temps. Elle fluctue fortement selon le contexte. « Quand il y a une échéance à respecter, tout le monde est mobilisé, salariés et consultants extérieurs.
On travaille tard, parfois jusqu’à minuit, voire plus. A d’autres moments, au contraire, lorsque la pression retombe, notamment parce que les clients sont en arbitrage sur un dossier, on en profite pour relâcher le rythme et récupérer »
, explique Guillaume.
Dans ce mode de fonctionnement, mieux vaut être disponible et capable d’encaisser les brusques coups de chauffe.

Un tremplin vers l’embauche

Au moment où il terminait sa mission, et où il a d’ailleurs bien voulu nous faire partager son expérience, Guillaume était en train de finaliser les modalités d’une embauche en CDI avec une importante SSII française. « Le portage salarial est un excellent outil de prospection, qui m’a permis de décrocher cette mission, mais mon objectif a toujours été de trouver un poste stable », confie-t-il.

Visiblement, son passage de six mois dans une start-up a été bien perçu par ses futurs employeurs. « Ils m’ont interrogé sur cette expérience avec attention. Je pense qu’elle leur a donné un éclairage intéressant sur mes compétences et capacités personnelles. »

Thibault Bertrand,
pour RH SOLUTIONS 2014

 

Les commentaires sont fermés.

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS