Google+

Une mission, ça ne se refuse pas!

CONSEIL D\’EXPERT

 

…Oui, mais comment s\’organiser pour faire face ?

Bonne nouvelle !

Un client vous appelle pour vous proposer une mission.

Problème : votre carnet de commandes est déjà bien chargé et vous n’êtes pas disponible de suite.

 

Comment faire pour ne pas laisser filer l’opportunité et ferrer ce client qui risque de vous échapper ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous.

 

– Jouer la montre :

Ne fermez pas la porte d’entrée de jeu, en disant que vous êtes surbooké.

Au contraire, soyez ouvert et coopératif, tentez de trouver une solution satisfaisante pour votre client (et compatible bien sûr avec vos impératifs).

 

Renseignez-vous sur le degré d’urgence de la mission, la marge de manœuvre dont dispose votre interlocuteur, et exposez-lui vos propres impératifs. Peut-être est-il moins pressé qu’il ne veut le faire croire, auquel cas un arrangement est peut-être possible ?

Quel que soit l’issue de l’échange, il vous saura gré d’avoir pris le temps d’étudier sa demande et d’avoir tenté d’y répondre.

 

– Déléguer une partie du job :

Votre client est pressé et, vu votre charge de travail, vous n’y arriverez manifestement pas tout seul.

Plutôt que de décliner sa proposition, proposez-lui d’intervenir avec l’appui d’un ou plusieurs confrères que vous connaissez bien et avec lesquels vous avez l’habitude de travailler (c’est important de le préciser, ça rassure).

 

A son niveau, cela ne changera rien : vous serez son seul et unique interlocuteur puisque vous managerez le travail de vos confrères. La seule contrainte pour lui sera de régler plusieurs factures au lieu d’une. Bien amenée, cette solution peut faire mouche, à condition, bien sûr, de disposer dans son réseau des experts concernés.

D\’ailleurs, votre agence RH Solutions possède aussi un précieux fichier de consultants sérieux et expérimentés…

 

– Etaler la mission dans le temps :

 Les deux options précédentes tombent à l’eau.

Tentez une autre approche, en essayant de savoir s’il ne serait pas possible de découper la mission en plusieurs tranches.

 

A charge pour vous d’attaquer la partie la plus urgente en premier, et d’étaler les autres taches dans le temps. Pour cela, partez à la chasse aux infos, déterminez ce qui ne souffre aucun retard aux yeux de votre client, et ce sur quoi il peut temporiser, à charge pour vous de lui proposer un échéancier un peu différent de celui qu’il avait imaginé au départ.

 

Thibault Bertrand, 2011

Les commentaires sont fermés.

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS

Développez votre activité !

UN GUIDE (GRATUIT) de 40 PAGES DE CONSEILS